Publié par   |   Dans Société, sur Yagg.com

Le 17 mai, à l’occasion de la Journée mondiale de lutte contre l’homophobie, la transphobie et la biphobie (Idaho), l’association LGBT haïtienne Kouraj a organisé son tout premier congrès national. Plus de 300 personnes se sont retrouvées à Port-au-Prince pour définir les actions à venir du mouvement LGBT. Un moment historique à (re)vivre en vidéo:

Si vous ne pouvez pas voir la vidéo, cliquez sur ‪KOURAJ presents International Day Against Homophobia & Transphobia (IDAHO) in Haiti‬

«Kouraj est un groupement d’activistes masisi, créé afin de mettre fin à l’inexistante politisation des homosexuels et transgenres en Haïti, peut-on lire sur le site de l’association. Devant le constat que des programmes destinés à ces “groupes vulnérables” sont décidés, imposés aux membres de la communauté masisi et sans succès, Kouraj se décide à commencer la politisation des homosexuels et transgenres à fin de constituer puis renforcer une véritable communauté masisi dans le pays. Kouraj est convaincu qu’Haïti sera prêt au changement quand la communauté sera prête à s’engager dans un mouvement de droit civique.

«Nous définissons un masisi comme toute personne qui a été, est ou sera potentiellement ou réellement discriminée et/ou stigmatisée à cause de son orientation sexuelle ou de son identité de genre.

«Aujourd’hui masisi est le terme le plus stigmatisant et le plus universel que les haïtiens utilisent contre Nous, il s’agit donc de se servir de la force de ce stigma pour nous unir et de faire de cette insulte une fierté.»

«Hier, nous étions noirs, aujourd’hui nous sommes Masisi, demain nous serons des Êtres Humains!», affirme Kouraj dans son Manifeste des Masisi.

Via The Petrelis Files.

Publicités

Les commentaires sont fermés.